L’ARSEAA (Association Régionale pour la Sauvegarde de l’Enfant, de l’Adolescent et de l’Adulte) accueille « toute personne souffrant de difficultés psychiques ou relationnelles, en risque de marginalisation voire d’exclusion sociale ».

ARSEAA : Siège Social / Direction Générale

Son siège social est basé à Toulouse. Elle accueille près de 16600 personnes (chiffres 2016) en Midi-Pyrénées dans ses 54 structures (autorisations), regroupées en pôles (10) et établissements (2). Ces établissements et les services qui la composent, couvrent pratiquement toutes les catégories des secteurs médico-social, sanitaire et social (ITEP, SESSAD, MECS, CMPP, AEMO, Hôpitaux de jour, CMP, CATTP, MAS, Foyers, ESAT, Maisons d’Accueil pour Personnes Handicapés Vieillissantes, etc.).

Elle intervient aussi dans le secteur de la formation des professionnels, au travers de son pôle Institut Saint-Simon et de l’apprentissage adapté grâce au Centre de Formation d’Apprentis Spécialisé (CFAS) de la Région.

Sur le plan social, elle gère un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) et un Centre Provisoire d’Hébergement (CPH) de réfugiés politiques. Depuis le 1er juin 2015, elle assure en outre, une mission d’accompagnement et de prévention socio-judiciaire et intervient sur ordonnance du juge ou du procureur de la République, notamment dans le cadre de mesures alternatives à la détention.

Elle dispose de sa cuisine centrale pour assurer les repas des personnes accueillies et diverses prestations sont également proposées par le biais du restaurant associatif.

L’ARSEAA emploie environ 1600 salariés avec une dominante médico-socio-éducative, 178 personnes travailleurs handicapés et gère un budget annuel global avoisinant les 100 millions d'euros.

Elle est, aujourd’hui, une des plus importantes associations en région, sa dimension actuelle étant le fruit d’une longue évolution, liée à l’histoire du secteur.

L’ARSEAA est née en 1943, sous le nom d’Association Régionale de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence de la Région Toulousaine. A l’origine, elle était chargée d’instaurer une coordination régionale pour "la protection de l’enfance inadaptée". Très vite, elle a pris conscience de la nécessité de former un encadrement spécialisé. Dès 1948, l’arrivée de médecins psychiatres complète la prise en charge socio-éducative par une approche globale du soin. Ces nouveaux concepts techniques et pratiques de soins relèvent alors de la psychanalyse et de la psychothérapie institutionnelle. Ils vont marquer durablement l’association au point d’en constituer une culture professionnelle. L’ARSEAA se voit également confier un secteur de psychiatrie infanto-juvénile.

Son savoir-faire et ses compétences lui ont permis d’obtenir en 1996, la reconnaissance d’utilité publique, lui accordant la possibilité de recevoir des dons et legs.

Au fil du temps, c’est ce professionnalisme, largement reconnu, qui lui a permis de développer des nouveaux dispositifs de prises en charge médico-sociales et d’ouvrir son champ d’action à d’autres problématiques repérées notamment sur le versant social.

Elle marque son évolution et la diversification de ses activités en rajoutant symboliquement la mention « action solidaire » au sigle qui définit son identité.

Améliorer la qualité des services rendus est une volonté permanente des acteurs de l’association dans une approche globale d’aide, de soin, de soutien et d’accompagnement.
Ainsi, l’ARSEAA s’appuie sur une démarche participative et l’engagement de ses professionnels, investis au quotidien, à la fois promoteurs dans l’action et forces de proposition.

Fidèle à ses valeurs et principes d’action, l’ARSEAA, en tant qu'acteur de l'économie sociale et solidaire, continue à orienter ses efforts vers une adaptation de son organisation et de ses prestations avec le maximum d’humanité, de qualité et d’efficacité aux besoins des personnes qu’elle a vocation à accueillir.